Sélectionner une page

Comment lutter quand tout va mal par Cécilia BERDER, vice championne du monde de sabre 2015

 

En sport comme dans la conduite des affaires, certaines journées, rien ne va alors que pourtant tout a été fait en amont pour être prêt le jour J. Vous avez alors 3 possibilités, les 3 « F » de Cécilia BERDER*

A y regarder de plus près, pour le Manager Athlète, seule la 3ème est envisageable!

 

1ère possibilité : FREEZE : autrement dit geler, vous restez dans cet état de latence, complètement bloqué.

Manager-Athlète : Qu’il s’agisse de sport ou de business, la non-décision, l’immobilisme sont des machines à perdre! Bien sur, si on pense management, il faut savoir prendre du recul mais qu’on ne s’y trompe pas! Le temps de l’analyse et le temps de l’action sont différents. Si dans l’action, manifestement, on ne va pas dans la bonne direction, il faut s’adapter, réagir et, c’est d’autant plus facile à quand un maximum d’options a été envisagé lors de lé réflexion stratégique.

 

2ème possibilité : FLIGHT, qui veut dire la fuite, vous abandonnez le combat sans vous retourner, vous attendez que le temps défile.

Manager-Athlète : Dans le monde du sport, on pense le plus souvent au côté peu glorieux de l’attitude de fuite. Est-ce vraiment différent dans le monde du management?Comment les équipes peuvent-elles suivre un manager ou un dirigeant qui fuit une décision difficile?

 

3ème possibilité : FIGHT, vous vous battez : tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, alors vous vous battez. Vous vous accrochez à la moindre parcelle de vie.

Il faut faire avec les moyens du jour. Oui, votre bras semble lourd, vos jambes tremblent et votre cerveau est incapable de transmettre le moindre message cohérent, mais vous continuez le combat.

A quoi se raccrocher quand cette tempête vous emporte ? La première solution pour se remettre sur les rails est de respirer. Ça semble bête mais en situation de stress chacun de nous oublie de respirer ! Alors pour retrouver cette sérénité interne, il faut avoir une respiration calme et profonde. Pensez à se tenir bien droit, les pieds bien au sol pour laisser la colonne d’air droite et libérer ainsi le diaphragme. (ou, allez faire une séance de sport NDLR).

Ensuite 2ème solution : Fixez votre esprit sur le moment présent, ne pensez pas aux erreurs passées, ni à ce que vous pouvez gagner ou perdre dans le futur. Focalisez votre esprit dans l’action du moment présent.

Et surtout : N’abandonnez jamais!

 

Manager-Athlète : Cécilia  met ici l’accent sur l’aspect physique et c’est une facette du management qui est souvent négligée au profit de la réaction immédiate.

Dans le monde de la PME où le dirigeant est souvent très engagé dans l’opérationnel, la réactivité est une qualité majeure.

Pour autant, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation avec une réactions à chaud qui risque de laisser une place trop importante à l’émotion.

Prendre le temps d’un avis, aller faire quelques pas, laisser la pression voire la colère retomber est souvent le meilleur moyen d’optimiser la prise de décision.

 

*Extrait de l’émission « L’âme Olympique » sur France Info le 29/08/2015